Aurais-tu peur de réussir

Aurais-tu peur de réussir ?

Lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat, on est envahi par tout un tas de peur qui nous font douter de nous et nous empêchent de réussir. Mais l’une des peurs que l’on occulte est la peur de réussir.

Si je te demande « as-tu envie de réussir et de vivre pleinement de ton activité, j’imagine que tu vas me dire «  ben oui, évidemment ! ». Ok. Mais est-ce que tu es certaine de ne pas mettre en place de façon inconsciente des processus d’auto sabotage pour t’empêcher d’accéder à ta propre réussite ?

Oui je sais dit comme cela, ça a l’air complètement tordu et tu dois te dire « si je veux réussir, pourquoi est-ce que je m’en empêcherai ? »

Haaaa et bien c’est justement ce que nous allons voir aujourd’hui ! Je vais te partager 4 peurs sous-jacente qui viennent saboter ta réussite  (la dernière, c’est du costaud), puis nous verrons ce que tu peux mettre en place pour t’en débarrasser !

La peur de réussir appelée aussi le complexe de Jonas

Le complexe de Jonas a été théorisé par Abraham Maslow et fait référence à un passage de la Bible dans lequel Dieu demande à Jonas de porter un message à Ninive. Mais Jonas se sent incapable de réussir cette mission et il décide de prendre la fuite.   

Le complexe de Jonas, c’est d’avoir envie de réussir tout en ayant super peur que ça arrive.

Tu sais ce que tu vaux, tu sais que tu es capable de réussir mais tu as un comportement de fuite. Ta peur de réussir va te pousser à mettre en place, de façons conscientes ou inconscientes, des processus d’auto-sabotage pour t’empêcher de connaitre le succès.  

Mais alors pourquoi auto-sabotes-tu ta réussite ? En voici les raisons :

1. La peur de devenir quelqu’un d’autre 

En France, le succès est mal-vu. On a peur de parler de ses réussites à son entourage car pour la majorité des gens, réussir conduit inévitablement à devenir quelqu’un d’autre. 

On pense que l’argent va nous faire devenir une autre personne (arrogante, prétentieuse, arriviste, égoïste…) et on a surtout pas envie de devenir cette personne !  

On va alors mettre en place des stratégies d’évitement puisque l’on ne vas surtout pas tenter de sortir de notre zone de confort et de se propulser vers les sommets ! Au contraire, on va préférer rester celle que l’on est et continuer de faire ce que l’on a toujours fait. Autrement dit, on ne change RIEN pour ne surtout pas prendre le risque de réussir.

Si la réussite financière t’effraie, je t’invite à creuser un peu le sujet en lisant par ici mon article dans lequel je te parle de ton rapport à l’argent. (Prises de conscience garanties !)

2. La peur des conséquences sur ton équilibre de vie

L’autre jour, j’étais en session coaching avec une cliente qui souhaite réinventer son activité. Nous étions en train d’identifier ses saboteurs et pourquoi elle n’arrivait pas à vivre de son activité malgré les actions qu’elle prenait.

Au fil de la conversation, nous avons mis le doigt sur un de ces saboteurs, tu sais cette petite voix qui lui répétait sans cesse :  « Si tu réussis, tu vas devoir sacrifier ta vie de famille. »

Ma cliente avait une vision de la réussite dans laquelle il faut travailler dur, ne pas compter ses heures, rentrer tard le soir. En tant que maman, elle avait terriblement peur de ne plus avoir de temps pour s’occuper de ses enfants.  

Mais est-ce que la réussite oblige à travailler dur et de sacrifier sa vie personnelle ? Est-ce qu’il n’existe pas d’autres modèles de réussite qui nous montrent qu’il est possible de mener une activité professionnelle et de gagner de l’argent tout en étant pleinement épanouie dans sa vie perso ?

Je connais pleins de femmes entrepreneuses qui ont réussi à concilier travail et vie de famille. Bien entendu, la réussite n’arrive pas tout cuit dans la bouche, il faut travailler pour cela. Je ne dis pas le contraire. Mais je pense vraiment que l’on peut  trouver son équilibre et organiser son temps harmonieusement de façon à équilibrer les 2 sphères « pro – perso ».

Je pense aussi que la réussite est un état d’esprit qui est propre à chacun !

Pour moi, réussir est un ensemble de petites choses qui vont permettre de rendre notre vie harmonieuse et pétillante. Et je pense que ce n’est pas uniquement lié à un chiffre ou à ce que la société nous enseigne à ce sujet. La réussite c’est aussi être libre, contribuer au monde, voyager, être heureux, gagner de l’argent à la hauteur de ses envies, faire ses propres choix.

Alors je voudrais t’inviter à réfléchir à cette notion de succès et à te demander : « Qu’est-ce que le succès veut vraiment dire pour moi ? Quels sont mes propres codes de la réussite ? »

3. La peur de ne pas être à la hauteur

Derrière la peur de réussir se cache aussi un gros manque de confiance en soi. Le syndrome de l’imposteur fait son grand retour pour te dire « en es-tu vraiment capable ?, As-tu les épaules suffisamment solides ?, Est-ce vraiment pour toi tout cela ? ».

La réponse à ses questions est simple : OUI tu en es capable ! Tu as aujourd’hui toutes les compétences, toutes les qualités et toutes les connaissances nécessaires pour réussir ton projet. 

Mais, il faut déjà que tu en sois convaincue toi-même !

« Il n’y a qu’une seule personne au monde qui puisse vous empêcher d’aller loin. C’est celle qui tous les jours vous regarde dans le miroir. »

Tu sais c’est comme lorsque une personne te complimente en te disant « tu es belle ». Si au fond de toi tu te trouves moche, tu peux avoir 100000 de compliments de personnes qui te répètent que tu es belle, ça ne changera pas ce que tu penses au fond de toi. Tu te trouveras belle le jour où tu changeras le regard que tu portes sur toi. 

C’est pareil avec ton potentiel ! Tant que tu n’as pas conscience de ce que tu vaux et de l’or qui sommeille en toi, tu ne pourras pas l’exploiter pleinement et l’utiliser pour soutenir ta réussite.

Je t’invite à revenir en toi pour aller découvrir le diamant qui se cache en toi, et dont tu n’as pas encore totalement conscience.

4. La peur de ta propre grandeur

« C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus. »

Derrière la peur de réussir se cache la peur de briller ! Lorsque tu t’autorises à briller, tu t’autorises également à connaître de plus grandes réussites que les autres. Et bien sur, cela fait extrêmement peur et te pousse à mettre en place, encore une fois, des processus d’auto-sabotage.

Auto-sabotage 1. Tu vas par exemple préférer rester en retrait parce que tu penses ne pas pouvoir aller « dans la cour des grands » . Tu dois rester à ta place et faire comme la petite souris qui n’ose pas sortir de son trou par peur qu’on l’a voit. 

Auto-sabotage 2. Tu vas être dans l’évitement et remettre au lendemain tout ce que tu as besoin de faire pour developper ton activité. Tu procrastines et tu t’interdis de sortir de ta zone de confort en mettant en place de nouvelles actions pour te rendre visible et vendre tes services.

Auto-sabotage 3. Tu vas également devenir madame perfectionniste. Pour passer à l’action, il faudrait que ce soit parfait et comme ça ne l’est pas (et que ce ça ne le sera jamais), tu te formes encore et encore, et tu peaufines encore et encore mais sans jamais passer à l’action. 

Résultat, ton activité ne décolle pas. 

Comment dépasser ta peur de réussir ?  

Étape 1. Mettre les mains dans le cambouis en allant comprendre l’origine de ta peur. Pourquoi l’as-tu développé ? De quoi as-tu vraiment peur si tu réussis ?  

On ne soigne pas une hémorragie en mettant un pansement. On la soigne en allant au coeur de celle-ci. Ce n’est pas agréable au début mais c’est ensuite ce qui permet de guérir.

Etape 2 : T’entourer de personnes qui soutiennent ta réussite. 

J’ai fait un gros tri dans mon cercle amical lorsque j’avais 30 ans et je m’en remercie aujourd’hui car je sais que les personnes qui m’entourent sont heureuses de me voir réussir. Mieux encore, elles m’encouragent constamment ! Avoir ce soutient lorsque l’on entreprend vaut de l’or et c’est la raison pour laquelle je t’invite à bien sélectionner les personnes qui vont t’entourer ! Tu peux également fréquenter d’autres entrepreneurs qui partagent tes valeurs ou en te faire accompagner dans le développement de ton activité. 

Etape 3 : Te donner la permission de réussir.

Tout changement part d’une décision. Et cette décision de réussir te revient. Il n’y a que toi qui peut la prendre.

Mais pour t’autoriser à réussir,  il faut d’abord que tu t’autorises à accéder à ton plein potentiel et à libérer ta propre lumière en exprimant la personne que tu es réellement à travers ton projet.

N’oublie pas, le monde a plus que jamais besoin de ta lumière !

Si tu souhaites dépasser tes blocages et reprendre confiance en toi pour accéder à ta réussite entrepreneuriale, je t’invite à réserver une séance découverte avec moi. Nous prendrons le temps de discuter des problématiques que tu rencontres et verrons si je suis la bonne personne pour t’accompagner. Au plaisir de te rencontrer 🙂

Tu es unique et le monde a besoin de tes talents ! Ne reste pas dans l’ombre 😉 Je suis là pour t’accompagner à libérer ton potentiel et oser (re)créer une activité rentable qui te ressemble vraiment.  Pour plus d’épanouissement, plus de plaisir et plus d’abondance dans ta nouvelle vie d’entrepreneuse ! (oui, les 3 sont possibles !)

A lire également

Comment aligner sa fréquence vibratoire à son objectif financierpotentielle coaching
Aurais-tu peur de réussirpotentielle coaching
Tes prix soutiennent-ils la croissance de ton activitépotentielle coaching
3 résolutions pour faire grandir et prospérer ton activitépotentielle coaching
si ton argent pouvait parler que dirait-il de toipotentielle coaching
quelle attitude adopter face aux doutes et questions de son entourage quand on se lancepotentielle coaching
confiance en soipotentielle coaching
5 signes qui montrent que tu n’es plus alignée avec ton activitépotentielle coaching
5 freins invisibles qui t’empêchent de vivre de ton activitépotentielle coaching

Rejoins la communauté 🙂